Dans notre club de Kung Fu, tu vas apprendre des techniques de combat qui non seulement te permettront d’acquérir de bons réflexes de défense mais qui te rendront aussi plus tonique et dynamique. Peut-être as-tu vu dans des films que le Kung Fu permet de battre plein de méchants en leur donnant des coups de pied et des coups de poing, ou des coups avec le tranchant de la main. Tu as vu que, dans les combats de Kung Fu, les attaques sont très mobiles, qu’on enchaîne les coups et qu’il y a des sauts. Et puis tu as vu qu’il faut aussi savoir éviter les coups que donne l’adversaire.

Voici une vidéo qui te montre un peu comment ça se passe ! Plus bas, tu trouveras plus de détails.

https://www.youtube.com/watch?v=qayzidnv9q0&t=75s

Un peu d’histoire

Ce que tu ne sais peut-être pas c’est que le Kung Fu, qu’on appelle aussi wushu (on dit wouchou), est un art martial chinois très ancien. Il a surtout été développé à partir du Vle siècle en Chine par les moines bouddhistes du temple de Shaolin. En chinois, le mot Kung Fu a un sens très général : c’est le fait de maîtriser une technique ou un art après une longue pratique, mais il est couramment employé dans notre langue à la place du terme wushu, qu’on a traduit par « art martial », c’est-à-dire « art de la guerre ». Aujourd’hui le Kung Fu est une discipline sportive, mais à l’origine c’était un ensemble de techniques de combat (à mains nues ou avec des armes) pour vaincre ses ennemis à la guerre.

Au Vle siècle, un moine indien du nom de Bodhidharma se rendit au monastère de Shaolin en Chine pour y enseigner le bouddhisme. Comme il trouva les moines de Shaolin en mauvaise santé, il leur apprit toute une série d’exercices destinés à fortifier à la fois leur corps et leur esprit. Il leur enseigna également des techniques de combat afin qu’ils puissent se défendre si leur monastère était attaqué, ce qui arrivait souvent.

C’est ainsi qu’est né le Kung Fu.

Par la suite, le monastère de Shaolin devint un grand centre de pratique des arts martiaux où les moines apprenaient à devenir des combattants. Puis de nombreuses écoles d’arts martiaux s’ouvrirent en Chine et différents styles de wushu furent inventés. Plusieurs de ces styles imitent des mouvements d’animaux, par exemple le tigre, la mante religieuse, la grue ou le singe. Il existe aujourd’hui environ 400 styles de wushu.

Dans notre club, on pratique trois styles de wushu

D’abord et surtout le TANG LANG (mante religieuse), un style développé au XVIle siècle en Chine par Wang Lang. En Tang Lang, il s’agit de bloquer et de saisir (ou même saisir et tirer) le bras de son adversaire avant de le frapper. Les mouvements sont rapides, vifs et précis. On travaille donc la rapidité plus que la puissance.

Le SHAOLIN qui, comme expliqué précédemment, est le style le plus ancien et à l’origine de tous les autres. Le style Shaolin est énergique, vigoureux et en force : les coups sont puissants et les attaques, spectaculaires.

Le CHANG CHUAN (boxe longue), un style plus gymnique et gracieux : des mouvements rapides et amples, des postures basses, des sauts. Pour ce style, il faut bien travailler sa souplesse et être aussi très tonique.

Dans notre club, on apprend également des techniques de Qin Na (ça se prononce Tchine Na). Il s’agit de méthodes pour neutraliser celui qui t’attaque, le plus souvent en lui tordant le poignet ou le bras. Et on fait aussi du Sanda. Cette forme de combat est pratiquée (par les adultes et les ados) avec des gants de boxe, un protège-dents, des protège-tibias. Les endroits particulièrement sensibles du corps sont aussi protégés : les filles portent un plastron en plastique sur la poitrine et les garçons placent une coquille de protection à l’entrejambe. En Sanda, on se bat avec ses poings et ses pieds. On essaie aussi de venir « coller » son adversaire pour le faire tomber avec les techniques de projection au sol qu’on apprend.

Et on fait toujours attention de ne pas blesser son partenaire d’entraînement : on ne porte pas ses coups avec force et on accompagne la chute de son partenaire pour qu’elle ne soit pas violente. On aide aussi son partenaire à se relever quand il est tombé.

Que faut-il amener ?

  • UN PANTALON NOIR
  • UN TEE-SHIRT NOIR OU BLANC DU CLUB
  • DES CHAUSSURES À SEMELLE FINE
  • UNE CEINTURE SELON TON NIVEAU

Tu peux acheter le matériel auprès de quelqu’un du club, mais tu peux aussi l’acheter ailleurs.

Qui fait les cours ?

Les cours sont faits par des professeurs diplômés d’état et des instructeurs. Les instructeurs sont des élèves qui suivent les cours depuis plusieurs années. Les instructeurs ont ou préparent leur ceinture noire et leur Brevet d’État d’Éducateur Sportif.

Pratique-t-on seul ou en groupe ?

Il y a deux types d’exercices. Pour le premier, quand tu travailleras les taos, tu seras seul. Le second type d’exercices permet de travailler les applications de combat avec un partenaire. Chaque partenaire est différent en taille, dans la façon de bouger, fille ou garçon. Changer de partenaire régulièrement t’oblige à t’adapter à chaque fois et te permet d’apprendre beaucoup. C’est aussi l’occasion de rencontrer de nouveaux copains !

A quoi servent les taos ?

Un Tao est une forme de combat imaginaire. C’est une série de mouvement (coups et parades) que tu enchaînes selon un ordre défini. Cela peut ressembler à de la danse mais ça n’en n’est pas. Quand tu fais des Taos tu dois t’imaginer que tu es vraiment face à un adversaire. Cela sert à travailler des positions, mais aussi à apprendre la maîtrise de ton corps et la concentration.

Que signifient les ceintures ?

Les ceintures, qui marquent les niveaux, n’existent pas à l’origine dans le Kung Fu et sont internes au club, pouvoir former des groupes.

Les différentes couleurs sont, du débutant au plus avancé : blanche, jaune, orange, verte, bleue, violette, noire. Les passages de ceinture sont organisés deux fois par an et se font en groupe, devant les professeurs et les instructeurs. Il existe un programme à préparer pour chaque ceinture. Les professeurs et les instructeurs décident ensuite s’il faut donner la ceinture pour pouvoir apprendre la suite du programme.

Comment se passe un cours ?

Les cours sont collectifs et ont lieu dans des gymnases. Ils commencent par un échauffe ment : tu cours en zigzag, tu fais des sauts ! Ensuite, c’est parti pour les étirements : cela t’apporte la souplesse et évite les blessures. En général, les élèves sont regroupés par niveau, en fonction de la couleur de leur ceinture. Tu apprends à donner des coups de pied, des coups de poing. Tu fais aussi ce qu’on appelle les Taos. Tu peux aussi faire de petits combats, à partir de la ceinture verte. Les cours commencent et se terminent par un salut : c’est une façon de signaler le début et la fin du cours.

Est-ce que je dois apprendre à parler chinois ?

Rassure-toi, tu n’auras pas à apprendre le chinois. En revanche, tu apprendras quelques trucs qui te permettront de progresser plus vite et d’épater ceux qui t’entourent. Par exemple, les 5 positions de base de Kung Fu, très importantes pour ta pratique : Pu-Bu (poupou), Xie-Bu ciépou), Xu-Bu (chupou), Ma-Pu (mapou) et Gong-Bu (coungpou).

Lorsqu’on se salue au début du cours, on dit bonjour à son professeur en chinois : LAO SHI NI HAO (Lao cheu ni rao), qui signifie « bonjour professeur ».

En fin de cours, on se dit au revoir, et tu salues ton professeur : LAO SHI ZAI JIAN (Lao cheu tsaille tienne), qui veut dire « au revoir professeur ».

Tu peux aussi remercier tes camarades en chinois, en leur disant XIE-XIE (ciécié). Ca veut dire « merci » !

Quelles sont les différences avec le Karaté et le Judo ?

Ta petite sœur fait du Judo, ton oncle du Karaté et toi tu fais du Kung Fu… Quelles sont les différences ? Le Kung Fu vient de Chine, alors que le Karaté et le Judo viennent du Japon. Au Judo il y a beaucoup de chutes : en Kung Fu on en fait un petit peu, mais on donne surtout des coups de pied et des coups de poing. Au Karaté comme au Judo, on porte un kimono et on pratique pieds nus, alors qu’en Kung Fu il n’y a pas de kimono et tu dois mettre des chaussures.

De plus, les gestes du Kung Fu sont plus « ronds » que ceux du Karaté.

Est-ce qu’il faut être chinois pour faire du Kung Fu ?

Le Kung Fu vient de Chine et beaucoup des grands maîtres et des grands champions viennent de Chine. S’il est vrai que là-bas les élèves travaillent des heures et des heures pour arriver au meilleur niveau possible, tout est question de travail. Il est vrai aussi que le Kung Fu est dans la culture des Chinois. Tu pourras essayer de comprendre certains aspects de cette culture pour progresser. S’il n’y a pas besoin d’être italien pour faire des pâtes ou anglais pour jouer au foot, il n’est pas besoin d’être chinois pour pratiquer le Kung Fu.

Le Kung Fu est-il un sport ?

On dit que le Kung Fu est un art martial et non un sport. Mais, tout comme le sport, il te fait travailler ta respiration, tes muscles, ton énergie… Dans Art Martial, il y a art. Non, on ne va pas te demander de sortir tes feutres et tes pinceaux au milieu du cours. Art ici cela veut dire que la beauté de tes mouvements est aussi importante que la force que tu y mets, les deux sont liés. Le côté martial du Kung Fu se trouve dans le combat.

Est-ce qu’il y a des armes en Kung Fu ?

En Kung Fu traditionnellement, on pratique 18 armes. Dans notre club, tu pourras pratiquer des armes aussi diverses que le bâton, le nunchaku, le sabre et l’épée. Les sabres et les épées que tu pourras utiliser ne sont pas très coupants, mais attention, ils peuvent faire mal ! Et pour le nunchaku… tu pourras utiliser un nunchaku en mousse au début, car ils atterrissent souvent sur la tête !

Qu’est-ce que le Yin Yang?

Le Yin et le Yang représentent les deux forces, à la fois opposées et complémentaires de la nature. Regarde bien le symbole du Yin et du Yang : le cercle n’est pas découpé en deux moitiés distinctes et séparées, mais en deux parties qui se mélangent l’une à l’autre. Si tu essaies de tourner autour de ce cercle, tu passeras à l’infini du noir au blanc, puis au noir, etc….Tu peux même apercevoir un point blanc dans la partie noire (qui représente le yin) et un point noir dans la partie blanche (qui représente le yang). Cela veut dire que le Yin et le Yang sont indissociables, et qu’il y a toujours un équilibre entre les deux. Cet équilibre décrit l’équilibre de la nature : entre le ciel (qui est Yang) et la Terre (qui est Yin), entre le féminin (Yin) et le masculin (Yang), entre la lumière (Yang) et l’ombre (Yin). Cet équilibre est très important : a-t-on déjà vu une nuit qui ne laisse pas sa place au jour, ou la terre sans le ciel ?

Pour toi, ceci veut dire qu’il faut toujours garder un équilibre dans ce que tu fais. Par exemple, se reposer après avoir fait le fou (ou la folle), s’amuser après avoir travaillé, ou éviter d’avoir des avis trop catégoriques sur des choses qui te semblent étranges : elles ont toutes les chances d’être normales pour d’autres gens !

Rien n’est jamais tout noir ou tout blanc !

Le Kung Fu est-il difficile ?

Le Kung Fu est un art martial très ouvert, très vite tu peux apprendre de chouettes trucs pour épater tes copains et ta famille aux repas du dimanche. Par contre, le Kung Fu demande beaucoup de temps et de concentration pour arriver à un bon niveau. Tu peux facilement faire des mouvements mais tu mettras du temps à les faire correctement. Au Kung Fu, les élèves plus avancés seront là pour t’aider. Ils sont tous passés par les mêmes étapes que toi donc : pas de panique !

Le Kung Fu défoule-t-il ?

Au Kung Fu tu dois te maîtriser, donc tu ne te défoules pas sur quelque chose. Tu apprends à te servir de ton énergie et à la canaliser. Cela veut dire qu’au lieu de taper sur ta petite sœur tu transporteras ton énergie sur autre chose.

Est-ce qu’il faut être souple pour faire du Kung Fu ?

Au Kung Fu on travaille sur la souplesse, notamment pour les coups de pied. Si certaines personnes sont plus souples que d’autres naturellement, la souplesse se travaille. Avec du temps et des exercices tu pourras l’améliorer. Tu peux compenser par la technique le manque de souplesse.

Le Kung Fu fait-il mal ?

Dans notre club, on apprend une pratique du Kung Fu. On apprend ! Bon, ce n’est pas comme apprendre des maths à l’école, mais personne n’est là pour se faire taper dessus ! Il faut être concentré pour ne pas te faire mal ou ne pas faire mal à ton partenaire.

Le Kung Fu est-il un sport de garçon ?

Bien sûr que non ! Même si dans la tête de certaines personnes les arts martiaux c’est pour les garçons, c’est une fausse idée. Il existe même des arts martiaux inventés par des filles ! Alors si c’est vrai que par rapport aux garçons, elles ont quelquefois moins de force, elles ont d’autres qualités qui compensent le manque de puissance. Au Kung Fu, la force est loin d’être l’atout principal. Dans notre club, il y a environ 1/3 de filles et 2/3 de garçons.

Le Kung Fu rend-il fort ?

Le Kung Fu fait travailler un peu tous les muscles donc c’est très bon pour te fortifier sans faire subir de violents changements à ton corps.

Ma grand-mère peut-elle faire du Kung Fu ?

Ta grand-mère, ta petite sœur, le voisin du cinquième ! Tout le monde peut faire du Kung Fu, car chacun peut adapter sa manière de faire du Kung Fu à sa force, son envie, sa vie. Ta grand-mère ne fera pas du Kung Fu de la même manière que toi, mais elle peut en faire ! Le Taiji fait partie du wushu et correspond très bien au rythme des grands-pères et grands-mères. Tu as dû voir des groupes de gens pratiquer cet art martial très lent dans les parcs.

Est-ce que le Kung Fu peut m’aider pour la baston ? 

Le Kung Fu ne sert pas à attaquer mais à défendre. Ce n’est pas pour taper sur les copains, mais pour maîtriser ton corps grâce à l’enseignement d’un art ancien de combat : ce n’est pas pour pratiquer sur ta petite sœur ! En revanche, tu apprendras sûrement avec ton professeur des techniques de défense simples si jamais tu te fais attaquer soit par ta petite sœur soit par un vrai méchant dans la rue.

Pour terminer cette introduction

Je voudrais dire que si bien entendu les arts martiaux et les sports de combat ont un lien avec le combat et la bagarre, nous ne pouvons pas dire que le but de nos activités c’est « la bagarre » ou comment frapper les autres.

Oui c’est vrai on apprend à se défendre, mais on ne vit plus à époque des hommes des cavernes, ni même à celui des Cowboys. Si on a un problème ou de la colère vis à vis de quelqu’un ça ne se règle pas à coups de poings ou de pieds. Mais si on se sent bien dans son corps et dans sa tête on sera bien plus fort pour se contrôler et trouver une solution pour sortir du conflit sans aucun perdant. Je sais, ce n’est pas toujours évident, mais il faut toujours essayer.

En tout cas, nous, c’est ce qu’on pense.

MATTEO

Et regardez la vidéo ci-dessous de l’émission WazUp qui présente l’un de nos cours de Kung Fu, avec Philippe Aubourg!

https://www.youtube.com/watch?v=3pZheA3k-Ww